Dominique Villars
expédition Sommaire des anecdotes Souvenirs

Les monômes

Bonjour
Une tradition de notre lycée était le "monôme du bac". Après la proclamation des résultats (ou après la fin des épreuves, je ne me souviens pas), les potaches de terminale défilaient dans les rues de notre ville.
Il y avait notamment deux arrêts : devant le domicile de Paul Boutin, rue Lesdiguières, et devant le domicile d' Armand Boutron, 16 Chemin de Bonne (maintenant 22 rue de Bonne).
Paul Boutin et Armand Boutron étaient les deux professeurs principaux des terminales (Math Elem, Science Ex, Philo). M. Boutin leur enseignait la Physique/Chimie, et mon père leur enseignait les Maths.
Mon père était surnommé "l'ami", notamment parce qu'il avait coutume de s'adresser aux potaches, souvent bien plus grands que lui, en leur disant par exemple "mon petit ami, tu devrais travailler plus tes formules de trignonométrie…".
Nous habitions alors au 16 Chemin de Bonne, au rez de chaussée de la maison Chaix située au coin du Chemin de Bonne et de la rue Ferdinand Buisson, juste en face du "Lycée de Filles" (maintenant Collège Mauzan) et de la scierie Chaix. On entendait arriver le monôme de loin, et les potaches s' installaient devant notre jardin en scandant quelque chose comme "l'ami, un discours !".
Mon père s'exécutait bien volontiers, montant sur le petit mur qui clôturait notre jardin pour s'adresser aux élèves en les félicitant et leur souhaitant de bonnes vacances et une belle poursuite d'études. J'assistais à cette scène sympa comme spectateur depuis notre balcon, sauf l'année où j'ai passé le bac (1964) où je faisais bien sûr partie du monôme.
En plus du monôme, il y avait aussi la tradition du "bal du bac", qui devait se tenir dans la salle des fêtes (devenue la Caisse d' Épargne).
Bonne fin de journée
Claude Boutron
2174 visites.
D.Villars
image
image
Le blog des
bahutiens
dv