Dominique Villars
Sommaire des anecdotes Souvenirs

Une langue particulière...

Ce qui faisait la spécificité de notre époque, mais surtout de notre bahut, c'était la faculté souvent géniale de pratiquer l'argot mais aussi et surtout d'attribuer des surnoms dont certains ont été cités dans les textes toujours très intéressants que nous avons lus pendant cette période très spéciale.
Merci à ceux qui nous ont fait ce plaisir. Aussi, j'ai pensé que vous seriez contents de voir répertoriée cette terminologie qui était la nôtre et que nous pratiquions quotidiennement. Séquence nostalgie...

D'abord l'argot qui tend à disparaître si nous n'y prêtons pas garde.
Souvenez-vous.

Le lycée : le bahut.
Les lycéens : les bahutiens.
Le dortoir : le dort (prononcer le " t " )
Le réfectoire : le ref
La table : la carrée
La nourriture : la bouffe
Manger : bouffer
Trop manger : goinfrer (prendre la part des autres)
La bouteille de rouge : la quille de rouge
Manger peu : tringler (le dernier n'avait plus rien à mettre dans son assiette)
Le lit : le pieu
Le lit en porte-feuille le pieu en porte-feuille (le drap du dessous était replié sur celui du de dessus).
Le lit en cathédrale le pieu en cathédrale( le lit est dressé verticalement , en équilibre)
Les chaussures : les pompes
Les pantalons : les brayes
La blouse : la blaoude
La permanence : la perm
Se faire exclure (du cours) : se faire lourder
Se faire exclure : se faire virer ( du bahut)
Avoir une retenue : se faire planter
Une retenue : une colle (deux heures en étude pour les externes. Mais un dimanche entier confiné au bahut pour les pencus... (voir l'histoire de Titi...)
Un avertissement : un averto
Copier : pomper
La récréation : la récré
Jouer aux cartes : taper le carton
Un ballon de foot : un cuir
Jouer au foot : taper dans le cuir
Les toilettes : les chiottes
Fumer une cigarette : tirer une clope (dans les chiottes)
Une cigarette : une clope, une tige de huit (longueur de la gauloise)
Faire du chahut : bordéliser (un prof ou un pion, souvent avec le souci de lui nuire...)
Une bouffée : une taff (la cigarette faisait le tour du groupe , un peu comme les pétards d'aujourd'hui.)
Refuser de travailler : faire une muette (on n'ouvre pas le cartable, on croise les bras et on fixe le prof dans le silence, souvent pour montrer son désaccord.)
Refuser de composer : rendre feuille blanche (souvent pour montrer son désaccord avec le prof.)
Redoubler : repiquer
Départ en vacances : la fuite (la veille, au dortoir, on faisait la fête, enfin, on mangeait des friandises.)
Les grandes vacances : la grande fuite

Puis les surnoms. Peut-être pourrez-vous compléter cette liste, pour notre plaisir.
Le proviseur : le proto (se dit encore par les profs actuels, mais de moins en moins par les élèves. Récemment, on a entendu "le protal"
Le censeur le cencu ("sent cul" ? possible... avec l'imagination des bahutiens !) Il n'y a plus de censeur aujourd'hui, mais un proviseur adjoint. Donc, le terme a disparu
Giudicelli (cencu en 60) : "Tintin" (eu égard à sa petite taille?)
Mersan (proto en 64 ?) : "Trois doigts" (Amputé de deux)
Les surveillants généraux : les surgés
Pionniet (surgé) : "la Boule" (petit gros.)
Celce : un surnom?
Ricardoni : "le Corse" (j'en suis pas sûr. Mais je confirme, CB)
Les surveillants : les pions
Jaussaud (fin années 60) : " Le Titi" (malin et agile comme un singe.)
Villard : "La Fouine" (Mettait-il son nez partout?)
Borel Rolland : "Chico" (Physique de gaucho d'Amérique latine ?)
Borel (?) : "Petouze"
Girousse : "Berru" (Physique de Berrurier de San Antonio )
Berrard Antoine : "Canard"( sa façon de parler comme Donald Duck )
Hernandez Alain : "Le Nando"
Hernandez (Michel?) : "Gratte- Sgaî " (toujours une main dans sa poche..! .)
Bernard Victor : "le Pic "
Didier (de Veynes) : " Dido" (passait son temps à lire des polards. Commissaire de Police plus tard. )
Barthélémy Johanes : "l'écureuil " (adhérent enthousiaste de notre association. Aujourd'hui décédé.
Peloux : " Le Maire" (était effectivement l'édile de son village (Laley ?. )
Massot : " Massot six.".
Faure Daniel : "Aridelle"
Beltra (pied-noir) : "Cochonnet" (morphologie)
Ranguis : " Rififi" ou "le Rif " ( Sa fiançée "Sisi" était secrétaire du Proto, non?)
Maffray : "le Mams", le célèbre pion-prof de l'étude 1
Roche : "le Crocs " le célèbre pion-prof de l'étude 2
M. Aubert : " la Daube" le célèbre pion de l'étude 6
Guaydan : "le Pip", diminutif de" Pipelet", masculin de " Pipelette" le concierge, époux de...
Madame Guaydan : la "Pipelette", concierge et donc pipelette comme elles ont la réputation de l'être...
M. Guyllot : "do dièse", évidemment, pour le prof de musique
M. Michaud : "tiède", évidemment ni chaud , ni froid. Mais aussi(suivant les générations)" Joé."
M. Borel : " Ferraille", évidemment, c'était le prof de TM fer. )
M. André : "Boisaille" , par analogie avec Ferraille. C'était le prof de TM bois)
M. Boutron : " le Petit Ami (sa façon paternelle de s'adresser à nous), prof de Math
M. Bres : "le Babouin" (pilosité très dense. ) prof de Philo
M. Rouget (je crois...) : "Cure-pipe" (facies.) prof de physique-chimie
M. Durand : " le Gus", prof de gym, entraineur de judo.
M. Guaydan : "Courteau", prof de Math de petite taille. (Sadiques, on posait l'éponge en haut du tableau et il pouvait pas l'attraper.)
M. Pons : " Piwit" (? ) ou encore "l'Ounclé", il était félibre et enseignait Lou Prouvençaou à l'escolo", prof d'histoire-géo
M. Debon : "Grossgrabenstein" (Grosse pierre tombale. )Prof d'Allemand (avait été amputé d'un bras.)
M. Rambaud : "la Queue" (?) prof d'histoire -géo)
M. Terrier : "Foxy" ou "le Fox" prof d'Anglais...
Madame Jouvante : "la Jouvencelle" Prof de Math.
Madame Joubert : "la Joub" Prof de Math (également Mémé Joubert) (?) : Le "Gaucho" un prof d'Anglais me semble-t-il...
(?) : "le Got", prof de chimie

Impossible de parler de nos profs sans avoir une pensée spéciale pour celui que tout le monde adorait et respectait pour son professionnalisme, sa gentillesse et sa rigueur. Je veux parler de Paul Givaudan, notre prof de gym.Il n'avait pas de surnom. (Il me semble qu'en parlant de lui, c'était "Paulo" ? CB)

Les élèves :
Hermitte Daniel : "la Mitte"
Belet Gérard : "la Belette"
Colomp Gérard (pas de lyon...) : "la Caille"
Brunel Yves : "le (grand) Buffle"
Brunel (son frère) : "le (petit) Buffle"
Bernard Jean-Marie (oui, lui...! ) : " Le renard"
Prorel Alain : "Pinaud" (Celui de San Antonio)
Baudouin Jean-Claude : "le Bauts" (prononcer les deux dernières lettres)
Pugnet Robert (d'Aspres sur Buëch ) : "le djigou"
Vincent Norbert (la Chapelle) : "la Marmotte"
Blache Christian (St Firmin) : "Bobu"
Serre ( du Dévoluy) : "la Vieille"
Candy André : " Averel"
Blanchard : "la Chèvre"
Petit-Bara Gérard : "Sixty" (voir l'explication de Cafarel.)
Huguenin Serge : "H-U"
Zampa Francis : "le Zèbre"
Prat : "Blaireau"
Eyraud Jean-Pierre : "Picsou"
Frezet Jean-Pierre : "la Fraise"
Jaussaud François : "le Petto"
Martin Michel : "le King" (Martin Luther King.)
Lager Gilbert :"le Barde"
Conil ? : "le Lapin" (Cf. il coniglio, lapin en italien - CB)
(?) : "la Volpe" (du latin : vulpes, le renard. Il en avait la tête...) Quelqu'un se souvient de son nom ?
Pellegrin (St Bonnet) : "Picsou" (un autre)
(?) : "la cigogne" Quelqu'un se souvient de son nom ?
Serre (arrivait du séminaire...) : "Wooden"
Bernard Joseph (Prapic ?) : "Moustache" (pilosité précoce )
Garcin Pierre (la Rochette) : "Lazarre"....(Gare SNCF. )
Mora Pierre-Alain : "Abdahla" (?)

Voilà pour ce petit coup d’œil dans le rétroviseur. Mais sans quitter la route des yeux...
Alain Prorel
2170 visites.
D.Villars
image
image
Le blog des
bahutiens
dv